mardi 26 juin 2012

Autisme et Dieu

Bon, pour les habitués du blog, vous vous attendez probablement à un "rant" sur quelque chose mais aujourd'hui je vais partager quelquechose de différent. Bon là je sens déjà les "clicks" sur le "x" de l'onglet navigateur.

Pour ceux qui restent et qui sont intéressé à ce que je vais approcher, je veux vous parler d'un travail qui , pour ma femme et moi, dure 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. La pluspart de vous savent déjà que nous avons un fils qui se nomme Samuel et vous savez aussi que notre garçon est autistique.

Celà fait maintenant au dessus de 3 ans que nous connaissons la condition de Samuel. Depuis sa naissance, nous avions un doûte de ce qui ce passait mais nous ne voulions jamais faire face à la réalité de la chose. Plusieurs personnes nous ont mentionnés qu'il y avait quelquechose de pas "normal" avec notre fils, je dois vous dire que de ce faire dire ceci, même si c'est dans tutes les bonnes intentions, çà blesse toujours.

Plusieurs fois, je me suis enragé envers ma soeur, son mari et mes parents parce qu'ils voulaient le mieux pour le petit et pour nous, mais mon orgueil et mon ignorance, ont fait de moi un homme frustré et enragé envers qui que ce soit qui me mentionnait le mot "retardé".

Après plusieurs mois et semaines de frustrations, de non-reconnaissance, d'ignorance et de négligence, je me suis tourné vers Dieu et j'ai prié pour qu'il m'éclaire dans cette situation et j'en ai retirer le mot "consultation". Pour les gens qui ne le savent pas, je suis "born-again christian" depuis maintenant 10 ans mais depuis les 2 dernières années, le Seigneur agit énormément dans ma vie et je me doit de partager cette joie.

Alors nous avons consulté, premièrement avec un groupe qui s'appele parles-moi, nous avons faits 8 semaines de training pour aider l'enfant à dialoguer mais Samuel ne démontrait pas de développement concret. Alors la personne responsable du groupe m'a scedulé un rendez-vous avec le pediatre Dr. Chamie. C'est lors de ce rendez vous que nous avons appris, finalement, que Samuel était autiste.

Premières impressions: dévastation, découragement, peur de l'inconnu, rage. C'est à ce moment préci que le Seigneur à agit. Le docteur m'a appris que Samuel sera traité dans un centre à Dieppe pour les enfants autistes et que normalement le procédé pour être inscrit durais 2ans mais que depuis la semaine dernière, le prcédé fut accéléré dû aux investimenets des gourvernements dans la cause autistique et que Samuel commencera en Septembre, 1 an avant la maternelle.

Lors du commencement du programme, nous étions nerveeux car non seulement avaient des devoirs mais nous en avions aussi car nous devons apprendre à comment enseigner à un garçon qui vois les choses différemment. Puis un jour, Samuel à dit une première phrase complète, ensuite il sÉ,est assis en rond avec des amis pour jouer à un jeu, il à essayer de manger une fraise, il savait la différance entre avant et arrière, etc... Tout plein de petites choses que noous prenons pour acquises mais qui, lorsque présenté avec un être merveilleux qui apprend différemment, prend un tout autre sens.

Certaines personnes ne croient pas aux miracles, eh bien nous avons un miracle à chaques jour avec Samuel, chaque petites choses acquises par Samuel, c'est un grand miracle pour nous.

Le travail n'a pas fini là, Samuel est allé en maternelle cette année, il est suivie par plusieurs intervenantes. Juste pour vous dire à quel point l'autisme est complexe, nous rencontrons la professeure avec tout les spécialistes impliqués ainsi que le directeur et vice-directeur de l'école. En tous, nous sommes un total de 13 personnes dans la salles, ma femm et moi inclus.

Samuel à gradué de la maternelle et s'en va en première année en septembre. C'est là que le travail va commencer à être vraiment dur pour les deux partis. Nous devons créé des "histoires sociales" qui vont aidés Samuel à apprendre au même niveau que les enfants "reguliers". Samuel de son côté devra nous dire si il comprend oui ou non et encore là, la communication n'est pas encore à 100%. Lorsqu'il n'arrive pas à ce faire comprendre, sa devient frustrant et c'est à ce moment que les crises commencent.

Ce message n'est pas pour vous demander de prendre pitié de nous, bien au contraire. C'est juste pour sensibilisé les gens que quelque fois lorsque vous voyez des enfants qui font des crises incroyables ou encore parles forts dans un restaurant, ce n'est pas tout le temps une question d'être "bien-élevé".

Aujourd'hui, je prie pour tout les parentss et enfants qui vivent avec l'autisme dans tout l'évantail du spectrum, certaines journée peuvent être décourageante, d'autres sont merveilleuses. J'en ai même vu sur YouTube qui disent que l'autisme de leur enfant brise leur marriage. À ceci je dis, si vous êtes découragés, épuisés tourné vous vers La personne qui va pouvoir vous aider.

C'est ce que nous avons fait ma femme et moi et nous le regrettons aucunement.