mercredi 24 novembre 2010

Mésententes et messages mal reçus

Il n'y a pas longtemps de çà, ma femme et moi avons été interviewé à notre église dans le cadre de connaitre les gens qui la fréquente un peu mieux.

Tout c'est bien passé, il y avait des rires, il y avait des pleurs et pleins de bon moments qui nous rapprochaient tous ensemble. Principalement, notre pasteur, nous posaient des questions sur notre passé, notre réalité avec Samuel et les défis que sa situation entraine. (ce qui avait entrainé le dernier blog)

Mais comme dans tout discours public, il y a des gens qui cherchent des petites choses négatives pour te les remettres en pleine face.

Lors de notre interview, j'ai parlé du fait que nous venions d'une autre église (et cette fois ci je ne la nommerai point) et ce que je voulais dire c'est que cette église ne satisfaisait plus nos besoins. Me connaissant, et surtout que l'interview ce faisait en anglais, j'ai du mal m'exprimer car il y a quelqu'un dans l'asseblé qui à compris que je disait que l'église à laquelle nous allions auparavant sucais. (Ce qui n'est pas le cas)


Dans cette église, je me suis marié, dans cette église, j'ai fait parti de l'équipe de louange en tant que batteur, dans cette église, j'ai consacré mon fils, dans cette église, j'ai passé des mois où il n'y avait que 10 à 12 gens dans l'assemblée. Durant ces 7 années que je fréquentait cette église, j'ai connu de fort moments, des moments de joie, des moments de tristesse et même des moments très difficile. (dépression, mort des deux grands mères à 5 jours d'intervalle, suicide de mon oncle à noël, mort de mon beau-père, pour en nommer que quelques-un). Cette église était une famille pour moi.

Vers la fin de notre séjour à cette église, notre présence ce faisait rare, principalement du au fait que nos besoins envers la situation de Samuel n'était pas couverts.

Nous avons été invité à une séance dans une autre église, et celle ci avait tout pour Samuel et lors de notre retour, Samuel, ne parlant pas énormément à l'époque, répéta "Happy Day, Happy day, happy day" jusqu'à la maison. Chose qu'il n'avait jamais fais avant. Ce qui nous a apporter à prendre la décision de fréquenter cette nouvelle église.

Tous ceci pour dire que cette personne, au lieu de venir me voir après l'interview et me demander des précisions, est allée rapporter son interprétation à l'église précédente.

Cette personne aurait du venir me voir au lieu de créé des tensions entre certains partis. Suis-je en colere contre cette personne? Non.

Si la seule chose que cette personne à retenu de notre interview était une mauvaise interprétation de ce que je dis et bien je ne peux que ressentir de la pitié pour cette personne.

Ceci dit, j'invite cette personne à lire MATHIEU 28. Elle devrait apprendre une très bonne leçon dans ce chapitre.

1 commentaire:

  1. Curieux: Comment est-ce que Mathieu 28 s'applique? Après l'avoir lu je ne suis encore pas certain.

    RépondreSupprimer