vendredi 17 septembre 2010

La langue française se fait défranciser

Bon, bon, bon. Je m'éfforcerai d'écrire ce texte correctement et avec tous ses accents et lettres sourdes.

Pourquoi, me demandez-vous? Eh bien, ma femme a apporté à mon attention une situation que je trouve déplorable et même hideuse, répugnante et que si je m'assois et ne fais rien par rapport à celà, la langue française, celle que vos ancêtres, vous et moi avons tentés de protégé depuis le début de l'histoire du Canada, est en voie de modification drastique.

Ce qui ce passe est ceci, ma femme travaille dans un bureau où plusieurs de ses collègues ont des enfants dans les écoles primaires. Ce qui ce passe c'est que le ministère de l'éducation planifie d'enlever tous les accents dans les mots français et les caractères spéciaux. Ce qui voudrait dire que le mot «français» s'écrira maintenant et dorénavant en «francais».

J'ai trouvé cet article dans les archives de radio-canada : http://www.radio-canada.ca/regions/atlantique/2009/11/26/004-MRT-orthographe.shtml, il se trouve que seulement 2000 mots de la langue française seront touchés.

Bah juste 2000, c'est pas si grave que çà. Après tous, on essaye seulement de se faire respecter et reconnaître en tant que peuple avec toute notre histoire et particularité de notre language.

«C'est une langue belle avec des mots superbes qui porte son histoire à travers ses accents.» - Yves Duteuil

Je ne peux exprimer mieux que Yves Duteuil. Notre langue semble être si difficile que certains enfants qui ont commencés dans les écoles francophones qui éprouvent de la difficulté, se dirigent vers les écoles anglophones l'année suivante et il semble que la seule solution que nous avons trouvé c'est d'abrutiser notre language.

Pourquoi cherchons nous les solutions rapides? Sommes-nous rendus à ce point si pressés d'arrêter et d'aider les jeunes. Est-ce comme ceci qu'on remerçie nos ancêtres de s'être battus, se faire expulsé de leurs maisons, brûlés vifs, etc...

Il me semble qu'il y a de meilleure solutions que celà.

4 commentaires:

  1. L'information que tu as reçue est incomplète, pour ne pas dire fausse.

    La "nouvelle orthographe" est en vigueur depuis près de 20 ans et on la nomme maintenant "orthographe recommandée" ou bien "orthographe rectifiée". Ce n'est pas nouveau.

    Le Ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick n'a rien à voir avec cette rectification de l'orthographe, mais bien l'Académie française et d'autres instances officielles.

    L'évolution de l'orthographe est une chose normale et ne met aucunement la langue française en danger. Elle ne fait qu'ajouter de la cohérence à la langue écrite.

    Français s'écrit toujours avec une cédille...

    Je t'invite à parcourir le site http://www.orthographe-recommandee.info/ pour obtenir tous les détails.

    La confusion vient peut-être aussi du fait qu'au primaire, on ne corrige pas nécessairement toutes les erreurs des enfants. On cible plutôt certains accords et certains mots selon les objectifs du travail donné par l'enseignant(e) et on augmente progressivement le nombre de critères grammaticaux évalués.

    Ceci permet aux enfants de se concentrer et de s'améliorer de manière progressive en écriture plutôt que de recevoir des copies remplies de X rouges et qui deviennent vite difficiles à gérer pour eux.

    Malheureusement, cher ami, ta frustration est complètement injustifiée...

    RépondreSupprimer
  2. Moi la rectifiée ME PUE AU NEZ.

    Chus Old School comme ça. Les mots m'ont juste l'air WRONG.

    (Oui je réalise l'ironie de répondre en chiac.)

    RépondreSupprimer
  3. Soit dit en passant, les deux orthographes sont tout de même encore acceptables.

    D'ailleurs, dans les traitements de texte vous pouvez choisir dans les options de correction l'orthographe traditionnelle, l'orthographe rectifiée ou les deux.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour la rectification Mr. Quimper, n'empêche que la situation me révolte quand même.

    RépondreSupprimer