lundi 23 août 2010

Page Blanche

Le syndrôme de la page blanche.

Je sais que ça arrive à la majorité d’entre nous à un certain moment donné. Pour moi le syndrôme se manifeste quelques semaines avant le début de la confection des Hardys pour la finale de la Licum. Je ne sais pas pourquoi ça arrive à chaques années. 

Est-ce l’angoisse? La peur de ne pas faire mieux que l’année passée? Est-ce que les récipiendaires vont appréciés ou jetés dans une couple d’années? 

C’est les questions que je me poses à chaque année avant la réalisation des Hardys. Ce qui me cause d’avoir un blocage créatif devant un néant blanc. Généralement, ce que je fais, et que je vais encore faire cette année, je remets à plus tard. Question de me motiver avec l’énergie du « YOU HAVE TO DO IT NOW ». Généralement, çà marche.

Cette année, j’ai le goût de tenter quelque chose de totalement différent. Je ne vous dirai pas ce qu’il en ai car je veux garder la surprise mais je suis tenté d’aller dans une direction opposée de ce que je faisait auparavant. 

Est-ce qu’il vont aimer ça ? Est-ce que ce sera mieux que l’année passée ? Ack ! Je le fais tu finalement ? 

Le syndrôme de la page blanche.

Je sais que ça arrive à la majorité d’entre nous à un certain moment donné. Pour moi le syndrôme se manifeste quelques semaines avant le début de la confection des Hardys pour la finale de la Licum. Je ne sais pas pourquoi ça arrive à chaques années.

(Ugh…)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire