lundi 23 août 2010

1-800-call-meh

Pour ceux qui s’en rappelle, je crois que c’était au milieu de l’année 2008. Les gens pouvaient inscrire leur numéro sur une liste qui indiquait au télémarquetteux de ne pas appeler chez vous. Je crois bien que cette liste a fait tout a fait le contraire de ce qu’elle promouvait.

Depuis que je me suis inscrit sur cette liste, j’ai eu un record d’appel de télémarketing comme jamais avant. Pour une moyenne d’un appel télémarketing à 5 jours d’intervales, je crois bien que cette « liste » est fastoche. 

Alors la seule chose qui reste à faire dans ce cas ci, c‘est d’exploité leur faiblesses dans leurs stratégie de ventes.

La semaine dernière, je me suis plié à un appel car sur l’afficheur on voyait le 1-416-xxx-xxxx. J’ai décidé cette fois ci d’être conciliant et aimable au téléphone. Cependant, mon interlocuteur m’a ouvert une porte que je ne pouvais laisser passé. 

Interlocuteur : « Hello sir did you know that we had a special on the globe and mail this month ? »

Me : « no ? »

I : « well do you read the paper sir ? »

M : « I read the web »

I : « oh… wouldn’t you like to be able to read your news at your dinner table while having breakfast and a coffee ? »

Me : « what era do YOU live in ? You know like me that NO one has the time to do that in the morning anymore, everyone eats breakfast on the go and we mostly have our news read on the PC at work if not on our laptop that is hooked up to a wireless network providing us access to information everywhere at anytime. You should know this, YOU live in Toronto, the busiest city in the whole country. Can you honestly tell me that every morning you put on your slippers and robe, prepare your coffee, make breakfast, sit down and pet your dog while reading the news at the table ?? »

I : « …good day sir » *click

Je ne peux pas croire qu’il n’a pas essayer de rétorquer après ça !?!!?! Chez Bell, on m’avait appris a avoir réponses à toutes choses, même si ça ne faisait pas de sens parce que « le québécois moyen est un ignorant » -Bell Canada.

Alors quelqu’un appelait pour faire enlever sa téléréponse, et il repartait avec afficheur, appel en attente et call forwarding. Il déménageait, il se retrouvait avec une nouvelle ligne plus une deuxième pour ses enfants avec plusieurs services non-nécéssaires.

Bon j’exagère un peu, mais juste un peu. Ce n’étais pas trop loin de la réalité.

Bon je vais vider mon assiette et j’y vais. Où sont mes souliers, ..hmmm bon café !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire